Pas de compét'... que du slow spirit et du bon temps à vélo !

Ici, je ne vais pas vous parler de ces grands axes qui permettent d'avaler les kilomètres, mon esprit de compétition étant plutôt au repos ! Autant vous dire que pour m'imprégner de cet itinéraire atypique, j'ai pris mon temps. Et je me suis rendue compte à quel point il est doux et apaisant de contempler les paysages, de laisser les enfants scotcher pendant 5 minutes sur une île couverte de centaines d'oiseaux... 

Vous n'êtes pas trop pressé ? Alors laissez-moi vous donner envie de profiter de ces instants trop rares

En ce qui me concerne, la première étape a été de trouver des vélos qui permettent à toute la famille de passer un bon moment, sans souci mécanique.

Départ immédiat pour Blois à la recherche d'une location de vélos...

Il y a plusieurs loueurs de vélo à Blois, mais deux d'entre eux proposent la réservation en ligne, ce qui est bien pratique quand on est pressé de prendre son temps !

On enfourche nos bolides et c'est parti pour un circuit vélo au top pour les familles

Toujours dans l'idée de prendre notre temps, je me suis appliquée avant de partir à repérer le circuit. Ce sera un circuit en "8" pour ceux qui, comme nous, l'emprunteront de juin à septembre. Hors saison, c'est une boucle toute simple car il n'y a pas de bac pour traverser la Loire. Regadez mon petit schéma ci-dessous, ce sera plus clair !

Au départ du centre de Blois, les premiers "Wow !" se laissent entendre. Il faut dire que le château royal ne laisse pas indifférent. Et comme on a pris nos vélos sur la jolie place qui sépare le château de la Maison de la Magie, on a pu profiter du panorama. Et forcément, "Papa, maman, on viendra visiter la Maison de la Magie quand on rendra les vélos ?"... bien que la réponse fut un "on verra" un peu évasif, il y a de fortes chances pour que l'on termine la journée par une visite sympa !

Mais bon, pour l'heure, il faut partir. On descend en bord de Loire par les petites rues pavées, dont les secousses font éclater de rire Jules, notre petit dernier ! Maïa, quant à elle, reste muette et tente de dompter sa monture (elle est plus habituée au bus, il faut bien le dire !). En regardant l'itinéraire, je me suis dit que ce serait sympa de commencer par remonter la Loire en rive droite, question de faire plus de ville à l'aller qu'au retour. Tout le monde me suis comme si j'étais capitaine d'équipage (j'aime bien !). 

Étape 1 : centre-ville de Blois - Cour-sur-Loire - 11,3 km

Une fois les bords de Loire atteints et les quais empruntés, on est déjà ailleurs. La Loire défile tranquillement à côté de nous et on commence à oublier l'aspect "technique" de la balade, à savoir en ce qui nous concerne : rouler droit ! Les nez se lèvent, on respire et on se taquine. En passant devant le Parc des Mées, on se dit que ce sera une pause sympa pour une prochaine fois.

Petit à petit, la ville se fait oublier derrière nous et les paysages ligériens s'offrent à notre curiosité. Le château de Ménars (privé) se laisse entrevoir, mais il paraît que nous aurons une vue imprenable sur sa beauté depuis l'autre rive. J'ai hâte de voir ça ! Pour l'heure, chacun profite, comme si on se faisait nos petites histoires, nos rêveries qui n'appartiennent qu'à nous. 

En arrivant dans le charmant village de Cour-sur-Loire, dont on pourrait visiter le château, mon cher et tendre me demande l'heure pour savoir si on peut faire une petite pause. Tiens ! C'est drôle ça : il nous semble à tous les deux que ça fait une éternité que nous n'avions pas sorti nos portables. Ce circuit est une bonne désintox pour les parents speed que nous sommes ! Côté marmots, c'est une jolie complicité que nous observons du coin de l'oeil qui se ravive entre frère et soeur... 

OK, on fait une pause... La petite boulangerie du village nous fait un clin d'oeil et une petite demi-heure plus tard, on se remet en selle !

Étape 2 : Cour-sur-Loire - Montlivault par le bac - 8 km

Alors ça, ça a été le grand moment de cette matinée ! Traverser la Loire sur le bac, avec nos vélos. Et hop, la petite famille en mode mousaillons aux sourires éclatants traverse le fleuve le vent dans les cheveux. Ce fut bref, mais on s'en souviendra ! 

Arrivés sur l'autre rive, c'est reparti pour 4,5 kilomètres tranquilles jusqu'à notre prochain arrêt. Car avant le pique-nique tant attendu, j'avais envie de m'arrêter à la Maison de Loire dans le joli village de Saint-Dyé-sur-Loire, qui vient d'être classé parmi les Petites cités de caractère. 

L'accueil est chaleureux et la scénographie vraiement sympa. Elle nous permet de répondre à plein de questions que nous ont posé les enfants depuis ce matin. Les bateaux, les pêcheurs, les ports... autant de sujets sur lesquels nous avons calés jusqu'ici et dont l'expo éclaire enfin notre lanterne. Mais surtout, on a tous bien regardé le programme des sorties nature : castors, plantes ligériennes, soirées contes. C'est sûr, on reviendra !

En attendant la prochaine expédition, on reprend déjà celle-ci direction Muides-sur-Loire et la tant attendue pause pique-nique ! Aller, un peu courage, ce n'est plus qu'à 3,5 km !

Étape 3 : Pique-nique - Muides-sur-Loire - Cour-sur-Loire - 11 km (à peine !)

Quelques coups de pédales après notre visite de la Maison de Loire, on est prêt à déplier le plaid au bord du fleuve à Muides. On s'installe près du camping municipal, qui offre toutes les commodités nécessaires et un petit espace de jeux pour sauter, courir, s'attraper... Pendant que les enfants explorent les alentours, nous, nous nous surprenons à jouer les jeunes amoureux en contemplant le paysage, confortablement installés sur notre plaid.

"On a faim !" entend-on soudain. Et oui, après une petite matinée à pédaler, les ventres gargouillent. Quitte à découvrir les bords de Loire, on a aussi fait dans le local pour la pause déjeuner : terrines de poissons de Loire, rillettes, jus de fruits bio et une petite bouteille d'AOC Cour-Cheverny juste pour les parents. Fromage de chèvre et petites tartes Tatin complètent le menu. Bref, on a dévalisé la Bourriche aux Appétits la veille et les pâtisseries du coin ! Dommage, on n'a pas le temps de passer à la Biscuiterie de Chambord !

Sans s'affoler et après une bonne pause, c'est reparti : on retourne vers Blois. Si comme nous vous faites un 8 pour reprendre le bac, vous commencerez votre retour sur Blois en rive droite. Une dizaine de kilomètres paisibles pour raviver doucement les mollets. C'est ce qu'il y a de vraiment sympa pour des petites familles comme nous sur la Loire à vélo : c'est presque toujours plat ! 

Pourtant, de villages en châteaux, de bancs de sable dans le lit du fleuve aux forêts alentours, les paysages changent et rythment la balade. Je me fais alors une réflexion : on ne regarde toujours pas les portables et on n'entend pas les loulous râler... Mais chuuuut ! Ne tendons pas le bâton !

Étape 4 : Traversée par le bac - Montlivault - Blois - 11,5 km

Et bien oui, à l'unanimité familiale, on était tous fans de reprendre le bac. C'était même très drôle de voir le sourire moqueur de notre pilote qui nous a apperçu au bout du chemin. Quelques mots échangés sur nos découvertes du jour, des clins d'oeil complices avec Maïa et Jules et nous voici à nouveau au milieu de la Loire avec nos vélos. 

La traversée accomplie, on ne prend cette fois pas à gauche, mais à droite pour redescendre vers Blois. Je vais enfin voir ce château de Ménars dont j'ai entendu parler mais pas encore bien vu depuis l'autre rive. Et la pépite ne tarde pas à apparaître. Ce château est un petit bijou posé sur la rive et, il faut le reconnaître, on se verrait bien vivre ici !

Mais on laisse là nos rêveries et ma petite princesse revivra ce moment avec toute l'imagination qui est la sienne... On découvre aussi depuis cette rive le village de Saint-Denis, par lequel nous sommes passés à l'aller et qui nous offre d'ici un tout autre visage. On joue à se souvernir par où on est passé. "Mais si Jules, souviens-toi, c'est là que tu as été poursuivi par un papillon !" lance la grande soeur avec un air taquin.

Doucement, la ville réapparaît sous nos yeux. "Il est encore loin le château ?", "Et la Maison de la Magie, on va la visiter ?", "Il reste de la tarte Tatin ?"... les langues se délient et, côté parents, on cherche un peu nos réponses... On est presque arrivé à destination : on fera le point au château !

C'est l'arrivée au château de Blois : on se pose !

Nous voici de retour pour rendre nos bolides. Il n'est pas trop tard et on a fait une superbe balade à vélo. Les enfants, tout comme nous, sont ravis et il est temps de répondre à leur interrogatoire d'il y a quelques minutes. "Ok les loulous, si vous voulez, on a le temps de visiter la Maison de la Magie, mais il ne faut pas traîner". A notre surprise, la visite sera finalement pour demain, nos petits loups étant un peu fatigués par cette belle journée, et ne voulant pas terminer au pas de course.

Qu'à cela ne tienne, on rentre d'un pas léger vers notre chambre d'hôtes en flânant dans les rues. J'avais pris avant de partir un petit fascicule sur le parcours des "Petits Clous" de Blois qui nous a bien servi pour répondre à toutes les nouvelles questions qui se posent sur notre trajet. Décidément, cette journée a été riche en moments précieux partagés.

Demain, une autre journée de découvertes nous attend... Je vous en parlerai sans doute bientôt !

Après cette journée "Slow bike sur la Loire à Vélo", quelques idées pour demain...