A vélo en mode Rat des villes, Rat des champs à Vendôme

24km de plaisir entre ville et campagne pour cette jolie randonnée vélo autour de Vendôme

Le circuit faisant une boucle, vous pouvez le commencer là où cela vous vais plaisir. Il est ainsi possible de partir de l’étang de Saint-Ouen, à moins que vous ne le gardiez pour une pause rafraîchissante. Ou bien, optez pour un départ depuis Azé, son lavoir et son église. Vous êtes plutôt nature ? Alors montez en selle au Bois de l’Oratoire, qui vous donnera sans doute envie de le découvrir à pied une prochaine fois. Enfin, si vous êtes à Vendôme, Ville d’Art et d’Histoire, commencez ici votre randonnée vélo autour de Vendôme. Que vous soyez rat des villes ou rat des champs, cette balade est faite pour vous !

Une randonnée vélo autour de Vendôme bucolique

Pas de grande difficulté sur cette balade qui vous offrira de jolis points de vue sur  le pays Vendômois, si cher à Ronsard, entre vallons et prairies. Au sortir d’un bosquet, vous croiserez des paysages champêtres et des terres cultivées parsemées de villages. Puis en cours de route, une loge de vigne, un lavoir bucolique vous mèneront jusqu’à la vue panoramique sur Vendôme. C’est ici, au milieu des vignes AOC Coteaux du Vendômois, que la vue est la plus saisissante.

Le Vendômois, terre de lettre et de poésie

Le poète Pierre de Ronsard a laissé ici la marque de sa naissance et de ses amours. Mais si, souvenez-vous : “Mignonne, allons voir si la rose…” a bien était écrit ici ! La maison de natale de Pierre de Ronsard se visite encore aujourd’hui au Manoir de la Possonnière. Et non loin de là, à Talcy, c’est le château de la muse du poète, Cassandre, qui peut se visiter. Nous vous invitons d’ailleurs à profiter d’une visite théâtralisée au château de Talcy, qui mérite le détour !

Honoré de Balzac est lui aussi passé par le Vendômois et ses paysages vallonnés. Durant ses 7 années à l’internat du collège de Vendôme (actuel hôtel de ville), Balzac est décrit comme un élève paresseux, contemplatif et souvent puni. La tradition veut d’ailleurs qu’il effectue ses punitions enfermé dans un réduit de l’ancien hôtel du Bellay, aujourd’hui connu sous le nom d’hôtel du Saillant, où est installé l’office de tourisme. Comme quoi, on ne peut jurer de rien, et surtout pas de l’avenir d’un enfant soi-disant “paresseux et contemplatif” !!!