A vélo – De l’Amasse aux rives du Cher

Une randonnée à vélo entre deux rivières, entre deux paysages

A Vallières-les-Grandes, vous aurez l’impression d’avoir un monde pour vous, tout en étant à proximité d’un patrimoine et d’une vie culturelle particulièrement riches. Enfourchez votre vélo et laissez-vous surprendre par l’incroyable diversité paysagère de ce circuit. Ainsi, vous irez de forêt en plaines et en vallées. Le panorama au-dessus de l’Amasse, ce petit affluent de la Loire en sa rive gauche, mérite une pause et une photo !

Parmi les visages que vous offrira votre randonnée à vélo, vous découvrirez les étendues céréalières autant que l’ombre et les senteurs de la forêt. Cette dernière vous apportera la fraîcheur et la tranquillité qui vous permettront de recharger votre énergie avant les belles pentes de mi-parcours.

Les villages qui jalonnent la randonnée seront des étapes pour des repas ou pique-niques gourmands. Des visites du petit patrimoine ainsi que des moments de détente dans les aires de jeux seront aussi au rendez-vous !

Quelques belles pentes pour les sportifs

Prenez le temps de vous ressourcer sur les moments plus plats de votre randonnée vélo ! Car quelques portions de votre circuits vous obligeront à des efforts supplémentaires. En effet, entre Chisseaux et Chissay-en-Touraine, les plus sportifs pourront savourer les quelques belles pentes du parcours. L’arrivée à Chissay-en-Touraine sera l’occasion de traverser ce joli village jusqu’aux rives du Cher pour en apprécier toute la beauté.

Une balade qui peut se faire gourmande !

De retour sur la commune de Vallières-les-Grandes, prenez le temps de goûter aux spécialités locales. En fin de randonnée vélo, quel plaisir de manger un bon morceau de pain et du fromage AOC Selles-sur-Cher. A ce sujet, on parle d’ailleurs aujourd’hui d’AOP, car le Selles-sur-Cher est reconnu au niveau européen pour sa typicité et ses caractéristiques particulières. Ce fromage au lait de chèvre entier et cru est salé et cendré au charbon végétal. C’est à la fin du XIXe s que les femmes ont commencé à le fabriquer en complément de leurs autres activités.

Les nombreux vins de Touraine cultivés aux alentours accompagneront avec merveille (bien qu’avec modération) votre petit encas !