L’essor d’une entreprise et de toute une région

L’usine automobile Matra a été la plus grosse entreprise de Sologne pendant près de 40 ans. Plusieurs hommes sont à l’origine de ce succès, à commencer par Marcel Chassigny qui dans les années 40 rachète une entreprise d’armement et l’étend à l’automobile, l’aérospatiale, l’aéronautique, les transports et les télécommunications.

En 1963, il délègue la présidence du groupe à un jeune homme prometteur dont le nom nous est tous familier : Jean-Luc Lagardère. Ce dernier fait prospérer et diversifie l’entreprise.

Matra marque alors de son empreinte le monde de l’automobile, fabriquant des modèles cultes comme la Djet (1964), la 530 (1967), la Bagheera (1973), la Murena (1980) et l’Espace (1984) et s’illustrant grâce à une écurie de Formule 1, championne du monde en 1969 et 3 fois vainqueur des 24 h du Mans. Tout un symbole !

L’usine automobile de Romarantin a fait vivre 1300 personnes aux alentours jusqu’à l’arrêt de la production en 2003.

Visiter le musée : le ronronnement des moteurs

Il n’est pas nécessaire d’être un fan d’automobile pour se laisser séduire par les collections du musée Matra. Partez à la découverte d’une véritable saga entrepreneuriale ! Sur plus de 3000 m2, découvrez 60 véhicules qui ont fait la renommée du constructeur, de la voiture de tous les jours au modèle de Formule 1.

Si certains modèles ont peut-être marqué vos esprits, vous découvrirez aussi des prototypes jamais commercialisés parmi lesquels un modèle de voiture électrique prévue pour aller jusqu’à 150 km/h déjà imaginé en 1992 !

Chaque année, une nouvelle exposition temporaire vous emmène vers un autre univers ou une autre époque.

L’Avantime, la plus récente des voitures de collection

Produite entre 2001 et 2003 à l’usine de Romarantin pour le compte de Renault, l’Avantime a connu un échec commercial qui précipita la fermeture de l’usine et devient de ce fait le dernier modèle produit par Matra.

L’avant-gardisme de son design n’aura pas convaincu. Pourtant des propriétaires d’Avantime se retrouvent encore aujourd’hui pour célébrer un véhicule qui aura su marquer les esprits. Ils étaient encore 200 en 2011 à posséder un modèle de la plus récente des voitures de collection.

Les voitures Matra, stars de cinéma !

Et ça, ce n'est pas du cinéma ! De nombreux modèles ont fait leur apparition dans des films à succès des années 60 à 2000. Parmi les exemples gravés dans les mémoires, souvenez-vous de la "Rancho" de Claude Brasseur dans La Boum 2... et oui, c'est bien une voiture signée Matra !

Dans Les Aventuriers (1967), Alain Delon est un as du volan à bord de sa Matra Formule 2 MS7. Plus tard, dans Le Pacha (1969), le grand Jean Gabin conduit une Matra 530. Le Bal des voyous, Heureux qui comme Ulysse, Trafic, Je ne sais rien mais je dirai tout, Les Seins de glace, Narco, Vent de panique, Coup de jeune... et jusqu'à Neuf mois réalisé en 2003... autant de films (parmi d'autres) qui ont vu à l'écran les voitures Matra.

À ne pas manquer :

L'auteur : Cecile Marino